Facecreen

  • Philippe Hurteau, Self-X
    Self-X (Philippe), 2019, huile sur toile de jute, impression sur matériau composite, châssis, 180 x 100 cm
  • Philippe Hurteau, Françoise-Aline
    Françoise-Aline, 2000, huile sur impression sur toile, 73 x 50 cm
  • Deviens 2, 2000, Huile sur pvc, 200 x 150 cm, col. part. Paris
  • Philippe Hurteau, Série-Club 4
    Série-Club 4, 2000, huile sur pvc, 200 x 150 cm
  • AF, 2000, huile sur pvc, 160 x 120 cm
  • Philippe Hurteau
    AF (Matthieu), 2000, huile sur PVC, 160 x 120 cm

Le genre du portrait implique la question du sujet, de l'individu. L'image fondamentale de la face, le visage, mise à mal par la modernité traverse toute l'histoire de l'art. Quel est son destin dans le contexte de la mutation numérique ?

De nombreux tableaux de Ph.H, de format vertical, regroupés désormais sous le titre générique Facecreen, abordent cette question. Le visage est aussi interface, traversé par quelque chose qui s'interpose entre lui et le monde. Il est le reflet de la mutation profonde d'un regard en crise.